Choisy Boxe

Boxe à Cuba : “Hasta la victoria siempre !”

The People’s Fighters | Five Rings Films

La puissante histoire d’une boxe révolutionnaire qui a produit Teofilo Stevenson et ses héritiers des succès cubains aux Jeux Olympiques.

Vous ne savez pas quoi faire de vos soirées couvre-feu ? Précipitez-vous sur « The people’s fighters » (Les combattants du peuple) ! Vivement recommandé par notre ami Mossadek Khellaf, ancien boxeur du BC Choisy-le-Roi et fin connaisseur de la boxe cubaine, ce chef d’œuvre documentaire – réalisé en 2018 par Peter Berg et Diego Hurtado de Mendoza – raconte une histoire politique de la boxe dans cette nation bénie du Noble Art. A travers des images d’archives rares, des témoignages inédits de champions et d’entraîneurs, ce film retrace la carrière fantastique du légendaire et regretté Téofilo Stevenson (décédé en 2012) auquel nous avions consacré un article ici. Avec seulement 11 millions d’habitants, Cuba a produit le plus grand nombre de médaillés olympiques de boxe de tous les pays du monde : 73 médailles dont 38 d’or au cours des 50 dernières années ! Un palmarès jamais égalé. Bon visionnage et n’hésitez pas à nous faire part de vos réactions ci-dessous !

Nasser Negrouche

2 comments

  • Bonsoir à tous ,Des souvenirs plein la tête ! Cuba le pays où la générosité la vivacité le courage la fierté, l’intelligence caractérise la population cubaine. Effectivement des champions hors pair !
    Des leurs plus jeune âge ils vivent la boxe comme une religion. Matin et soir toujours prèt pour le combat entraînement avec une implication de tous les instants.
    Mossadek Khellaf, si tu part à Cuba regarde derrière toi je serais pas louin. A bientôt Djamel

  • Hola a todos !

    Ce reportage est exceptionnel, Téofilo Stevenson était un homme et un athlète hors du commun qui mérite d’être connu par les jeunes générations et les moins jeunes qui ne le connaisse pas.
    Concernant Cuba, au delà des légendes sportives qui ont animés tous les plus grands évènement sportifs planétaire des cinquante dernière années, il faut retenir que c’est le système qui a permis de tels résultats, la formation des entraineurs Cubains par les experts soviétiques, la détection précoce et l’orientation des jeunes talents, l’apprentissage des valeurs athlétiques “discipline, humilité, esprit sportif, etc…” ont facilité l’éclosion des nombreux talents.
    Une pensée pour notre frère, Djamel Remini qui traverse une période difficile, il m’avait raconté son stage de boxe à Cuba et je lui avait dit qu’on ferait le prochain ensemble, il faudra faire de ce rêve une réalité !

    Hasta lugo !

error: Ce contenu est protégé !