Choisy Boxe

Jubilé Hamani à Tizi : aucune nouvelle des organisateurs…

Après un premier contact qui semblait prometteur avec les organisateurs du Jubilé en l’honneur de Loucif Hamani (prévu ce samedi 16 novembre à Tizi-Ouzou), nous n’avons plus jamais eu de nouvelles de ces derniers malgré nos relances. Un scénario hélas habituel lorsqu’il s’agit d’initiatives de ce type en Algérie. Une fois de plus, ça n’a pas loupé…
Pourtant de nombreux anciens compagnons d’entraînement de Loucif, certains de ses amis proches ainsi que des membres de la famille Teissonnières avaient exprimé leur intérêt pour cet événement. Hamani aurait été très heureux de les retrouver… Je devais moi-même animer gracieusement une conférence sur les temps forts de la carrière de notre merveilleux champion, pur produit de l’école de boxe de Choisy-le-Roi créée par Julien Teissonnières.
Nos questions sur les possibilités de prise en charge des frais de déplacement des intervenants et les solutions d’hébergement proposées aux participants n’ont étrangement jamais obtenu de réponse. Nous voulions seulement savoir… pas demander l’aumône. Mais nul n’a jamais pris la peine de répondre à nos mails de relance. Comment interpréter ce silence total pour le moins peu élégant ? Choisy serait-elle indésirable à Tizi ? Je souhaite néanmoins aux initiateurs de cet événement un plein succès dans leur entreprise et un excellent jubilé à notre frère Loucif. Que la fête soit belle et chaleureuse !

Nasser NEGROUCHE

9 comments

  • bonsoir a tous , pour avoir été en Algérie durant 22 mois ( service militaire ) je peux aujourd’hui dire que cela a été pour moi une formidable période a part la période pré-olympique ou j’ai été jeté , pour quelle raison je n’ai toujours pas la réponse , il est vrai que j’avais terminé mon service 6 mois avant , mais je n’ai jamais eu de réponse de l’instance dirigeante

  • Bonsoir NASSER , triste situation , je ne dirais pas ” c’est ça le bled ” , mais je pense que la personne qui voulait organiser le jubilé n’avait pas les moyens financiers et humain pour cela , avec des paroles et il toujours simple d’organiser un gala , mais comme dit le proverbe ” c’est au pied du mur qu’on voit le maçon “

    • Bonsoir Abdel.
      j’espère que tu va bien tout d’abord,
      je te connais a travers mon ami mossadek dit (El prof essor ) qui ma toujours dit du bien de toi, et avec qui j’ai eu le plaisir de m’entrainer a la salle d Argenteuil avant qu’il vienne chez le (père tessonnière) dans les année 85.
      mais je me permet de revenir sur le mot( bled) je t avoue que la phrase
      que j’ai dit. j’aurais pu m’en abstenire.
      après votre déception a tous .
      Mais crois moi frère l’Algérie qui et mon pays de naissance
      et le quel, je retour voir 4 fois par ans et cela depuis de nombreuses année.
      Je peut te dire que je connais très bien !
      La parole n’est pas d’or ni d’argent chez nous mais juste( Allah Raleb)

      Mes amitié frère

      PS :PASSE MOI LE GRAND BONJOUR A MR BENKOUIDER
      DE LA PART DE FERHAT.

      • Bonsoir Ferhat, je ne pense pas que l’expression “c’est ça le bled” aura déçu qui que ce soit ici… Abdel, Moss, Djamel, moi-même et tous nos frères de combat nous souhaitons le meilleur pour l’Algérie. C’est justement parce que nous aspirons à mieux que l’on ne se contente pas de la médiocrité. Pourquoi serions-nous toujours condamnés à l’échec, aux mêmes difficultés, à revivre éternellement les mêmes galères ? Notre exigence n’est que l’expression de notre attachement sincère à l’Algérie et de notre désir de voir ce pays vivre dans le bonheur, la paix et la sérénité. Cela commence par nous respecter les uns les autres, faire preuve de bienveillance mutuelle… Les discours nationalistes enflammés prononcés par ceux qui, planqués dans leurs belles villas, n’ont jamais pris aucun risque pour le pays ne convainquent plus personne. La jeunesse du pays aspire, comme tous les jeunes du monde entier, à vivre heureux. Amicalement. Nasser

    • Bonsoir cher frère ABDEL, je ne pense pas que ce soit une question d’argent… Juste un manque de bienséance. Ne pas associer à cet événement les anciens du BC Choisy-le-Roi, camarades de salle de Loucif, et les membres de la famille Teissonnières est tout de même étonnant.. J’ai appris l’existence de ce jubilé par hasard. On aurait pu, en anticipant les choses, faire une belle et grande fête et je sais que Loucif aurait été ravi de nous avoir à ses côtés. On oublie parfois que Loucif Hamani a été détecté, formé et managé par Monsieur Julien Teissonnières, notre regretté professeur de boxe. C’est un pur produit de l’école de boxe de Choisy-le-Roi. Et ceux qui, comme toi Abdel, ont partagé avec lui toutes ces années d’entraînement sont ses frères de coeur. Loucif n’a oublié aucun d’entre nous et nous témoigne toujours un profonde amitié. Je te promets que l’hommage qu’on lui rendra bientôt à Paris sera à la hauteur des qualités de cet homme de coeur. Amicalement. Nasser

  • Slm Naser.
    Toujour aussi classe ,que veut tu c sa le bled ,
    Enfin ta su le responddre avec delicatesse ,et
    Avec ta merveilleuse plume ,ce don iles sont loin d avoir !

    • Merci cher Ferhat. Pour être franc, on s’y attendait un peu… On a quand même voulu juger sur pièces et ça n’a pas loupé ! Comme tu le dis si bien : “c’est ça le bled !”… 😉

      • Slm Naser;

        En un bled magnifique mais, le problème c un peut l’anarchie,
        c pour ca en dit DZ ( démerde toi comme tu peut) passer moi l’expression

        je revient sur la ta derniere question oui je boxer avec Faouzi Hattab
        dans la même salle mais ce n’etait pas Conflans-Sainte-Honorine a c’etait a Franconville
        avec Mr Remond l ancien entraîneur a Antoine fernandez
        au paravant j’était a la salle d Argenteuil avec mossadek
        au parlant de mouss quand en l’entendait parler a la salle c lui quand aurais dit qu’il finirais journaliste.
        c vrais qu il m’était l’ambiance, mouss a la salle du COMA
        quel souvenir!!!

      • Merci Ferhat, oui l’Algérie est un pays magnifique, avec un peuple valeureux, courageux, digne et qui mérite de vivre en paix, heureux et épanoui. C’est ce que la jeunesse du pays ne cesse de revendiquer depuis longtemps maintenant. A Franconville, il y avait un boxeur redoutable qui semait la terreur en boxe éducative. On l’appelait Franco. Je crois que son père l’entraînait. ça te dit quelque chose ? D’accord avec toi pour Moss : il ferait un excellent journaliste ! Ce n’est d’ailleurs pas trop tard… Il a la plume, l’intégrité et le talent ! Amicalement. Nasser

error: Ce contenu est protégé !